Groupes convoqués
Assemblée Permanente
Type de réunion
Discussion et co-construction

proposition de motion qui permet notamment de gérer plus facilement une section territoriale

Antigone - clementb, Thufir

Le PP respecte le principe de libre association de Pirates au niveau local, décidé.es à mener et à soutenir des actions militantes sur un territoire. Une équipe locale ainsi formée est un équipage au sens des présents statuts, aux aménagements suivants près :



  1. l’équipe locale est formée tant que son activité est effective et organisée par un minimum de 3 pirates. Elle rend compte de son activité militante et financière une fois par an à l’Assemblée permanente, qui peut voter à cette occasion une motion de défiance à la majorité qualifiée ou une motion à la majorité simple. La motion de défiance impose à l’équipe locale de fournir à l’Assemblée un bilan sous trois mois des mesures qu’elle a prise en conséquence afin de palier aux défauts constatés.
  2. l’équipe locale mène ses actions politiques pirates en fonction du contexte local, notamment en période électorale. Elle est tenue d’informer de son action l’ensemble des pirates via les outils de communication interne du Parti.
  3. l’équipe locale adopte son fonctionnement interne qui ne peut être contradictoire avec les présents statuts. Elle peut gérer ses propres outils de gestion ou de communication.
  4. l’équipe locale dispose du budget qui lui est affecté dans le cadre de son fonctionnement et de ses projets, ainsi que des dons ou des produits de son activité, sommes sur lesquelles le Parti prélève des frais de gestion de 10 %."

1 argument pour

  • Thufir
    le 09/09/2018 à 18:31

    La disparition des sections locales s'est concrétisée par une diminution dramatique des actions de terrain au Parti Pirate. La conséquence est une baisse significative du nombre d'adhérents. Pour revitaliser le parti pirate, il faut revitaliser l'échelon local.

    3
  • Florie
    le 09/09/2018 à 19:36

    Ce n'est pas la disparition des sections locales qui s'est concrétisée par la diminution du nombre d'adhérents, cet argument est fallacieux et ne peut pas justifier une modification fondamentale d'un fonctionnement que nous avons communément accepté. Les équipages géographiques doivent assurer la coordination des actions sur le terrain par nature, il ne peut dont pas y avoir de lien de cause à effet entre l'ancien modèle et le nouveau à ce niveau. La revitalisation de l'échelon local passe par la création d'équipages géographiques mais ne doit pas être accessoirisée pour remettre en place des règles favorisant les pratiques douteuses que nous avons choisi de dénoncer en adoptant nos statuts, et par ailleurs des règles défavorisant les adhérents isolés et les projets menés par les différents équipages thématiques dont le rôle est notamment d'alimenter la réflexion globale sur les différentes thématiques de notre Parti, et donc de contribuer à coordonner l'action sur le terrain.

    Nous devons nous méfier des mauvaises pratiques et redorer le blason pirate. Nous n'y parviendrons pas en nous divisant. Cet amendement nous divisera encore plus et renforcera les dissensions internes déjà bien trop importantes.

    3

4 arguments contre

  • ThibautLeCorre
    le 08/09/2018 à 20:04

    Je ne comprends pas pourquoi il y aurait besoin de rajouter une spécificité pour les équipages géographiquement défini.

    5
  • gpellen
    le 09/09/2018 à 11:16

    Le Parti Pirate possède dans ses statuts les Équipages, permettant aux Pirates de s'associer sur un thème, un événement ou une zone géographique.

    Les Équipages peuvent disposer d’un budget pour leur action, le budget est présenté à l’Assemblée Permanente pour validation.

    L’utilisation du budget est soumis à validation lors du rapport de fonctionnement à l’Assemblée Permanente. Rapport de fonctionnement présenté à la fin de vie de l’Équipage ou pour son renouvellement annuel.

    Les Équipages se doivent d’utiliser les outils du Parti pour la communication interne ou externe, nous avons déjà vu par le passé que l’utilisation d’outils de communication non-géré par le Parti provoquaient des problèmes de visibilité, de communication, de cohérence, et un surcoût.

    Les Équipages sont intégralement compris dans le fonctionnement financier du Parti, il n’y a pas de compte ou de trésorerie séparé, ni de personne morale.

    L’utilisation du budget, les dons ou les produits de l’activité sont intégré par le Parti, permettant le partage des moyens pour tous, évitant aussi les petits conflits et abus que nous avons pu voir par le passé.

    Le Parti Pirate n’est pas une fédération, cela n’a pas été exprimé lors de la rédaction des statuts. Personnellement, je ne souhaite pas une fédération pour la simple et unique raison que c’est l’éclatement du mouvement.

    6
  • Aurifex
    le 09/09/2018 à 11:28

    Cet amendement manque de rigueur dans sa rédaction. Où s'insère-t-il dans les Statuts ? Quelles sont ses modalités d'application ?

    Le fonctionnement fédératif n'a pas fonctionné précédemment, c'est pour cela que les Pirates n'ont pas souhaité renouveler l'expérience. Revenir sur ce choix, c'est revenir sur le large consensus exprimé lors de l'assemblée générale de mars.

    5
  • Florie
    le 09/09/2018 à 15:30

    Nos statuts ont été rédigés notamment de manière à ce que les équipages géographiques n'aient plus la possibilité de faire n'importe quoi avec l'argent du collectif sans aucun droit de regard des Pirates et en dépit du bien de tous les Pirates.

    Cet amendement, au delà du fait qu'il ne soit pas clair et qu'il ne puisse être intégré nulle part en l'état dans nos statuts, remet en cause le droit de regard collectif sur les actions d'un petit groupe en notre nom à tous, remet en cause la souveraineté de l'Assemblée Permanente, remet en cause d'une manière générale le collectif, et remet en place ce que nous avons majoritairement choisi de supprimer lors de l'adoption de nos statuts : les petits chefs et petits pouvoirs locaux.

    Cet amendement marque une volonté claire de permettre à nouveau des pratiques douteuses de certains, dans l'ombre, ce que nos statuts empêchent aujourd'hui.

    En outre, cet amendement invalide le principe de l'équipage thématique que nous avons adopté, empêchant ainsi toute stratégie nationale d'être mise en place pour la plupart des actions et lors des élections, qu'elles soient locales ou nationales, en donnant un rôle décisionnel à un groupe de personnes dont le rôle doit être l'animation et, éventuellement, si c'est dans son code de fonctionnement, l'application localement des choix de l'Assemblée Permanente.

    Cet amendement est le fruit d'une incompréhension manifeste de nos statuts puisqu'il suppose que les équipages géographiques ne peuvent pas bénéficier d'un budget alors que si, ils le peuvent.

    Cet amendement suppose qu'un équipage géographique bénéficierait de tout l'argent récolté dans son champ d'action, ce qui imputerait gravement les finances nationales et donc réduirait drastiquement les sommes potentiellement allouées aux autres équipages thématiques ou événementiels, réduisant au passage les possibilités d'action des adhérents isolés.

    Enfin, cet amendement suppose qu'une personne autre que celles déclarées en préfecture puisse gérer de l'argent au nom du Parti Pirate ce qui est tout simplement illégal.

    Il va de soi que je m'opposer à cet amendement et que son caractère tendancieux et illégal devrait l'invalider de fait.

    4

  • Aucun amendement proposé