Groupes convoqués
Assemblée Permanente
Type de réunion
Débat et construction

Elections 2022 - Affronter le défi économique

npetitdemange - Aurifex, Florie

Bonjour,

Dans le cadre défini par l'assemblée permanente concernant les élections 2022, l'équipage élection a travaillé un texte d'introduction à notre campagne, votée il y a quelques mois.

L'équipage a maintenant travaillé les quatre piliers ou défis, textes introductifs des thèmes que nous voulons mettre en avant pendant la campagne électorale.

Vous aurez donc quatre textes qui ont été travaillés et votés par l'équipage élection et que nous vous soumettons pour validation.

Ci-dessous, le texte "Affronter le défi économique" (avec l'aide de l'équipage économie)



Nos manières de vivre et de travailler sont toujours plus transformées par le numérique et par l’automatisation. Nous ne sommes pourtant qu’au début d’une nouvelle révolution industrielle : les progrès scientifiques et techniques se multiplient, transforment l’économie et la société, en France et dans le monde. Les conséquences d’une telle révolution ne dépendent que de nous, de nos choix politiques : dans le système actuel, les progrès techniques renforcent les inégalités, l’instabilité. Et les conservateurs de tous bords, en prétendant « sauvegarder l’emploi », n’offrent finalement aucune perspective de progrès. Ils nous condamnent à travailler toujours davantage, sans pour autant sauver notre modèle social.

Pourtant, cette révolution peut être source de progrès pour toute la société : moins de pénibilité, de travail contraint ; plus d’activités libres et de bien-être… Cela demande de repenser l’économie et la société, pour favoriser le progrès technique et le partage des richesses. (ou "Cela demande de repenser l’organisation de l’économie et de la société, pour favoriser le progrès technique, l’émancipation des travailleurs, les modes de gouvernance démocratique, et un partage des richesses qui profite à toute la population.")



9 arguments

  • Congressus
    le 08/01/2022 à 13:39

    Exposé des motifs

    Bonjour,

    Dans le cadre défini par l’assemblée permanente concernant les élections 2022, l’équipage élection a travaillé un texte d’introduction à notre campagne, votée il y a quelques mois.

    L’équipage a maintenant travaillé les quatre piliers ou défis, textes introductifs des thèmes que nous voulons mettre en avant pendant la campagne électorale.

    Vous aurez donc quatre textes qui ont été travaillés et votés par l’équipage élection et que nous vous soumettons pour validation.

    Ci-dessous, le texte « Affronter le défi économique » (avec l’aide de l’équipage économie)

    Contenu de la proposition

    Nos manières de vivre et de travailler sont toujours plus transformées par le numérique et par l’automatisation. Nous ne sommes pourtant qu’au début d’une nouvelle révolution industrielle : les progrès scientifiques et techniques se multiplient, transforment l’économie et la société, en France et dans le monde.
    Les conséquences d’une telle révolution ne dépendent que de nous, de nos choix politiques : dans le système actuel, les progrès techniques renforcent les inégalités, l’instabilité. Et les conservateurs de tous bords, en prétendant « sauvegarder l’emploi », n’offrent finalement aucune perspective de progrès. Ils nous condamnent à travailler toujours davantage, sans pour autant sauver notre modèle social.

    Pourtant, cette révolution peut être source de progrès pour toute la société : moins de pénibilité, de travail contraint ; plus d’activités libres et de bien-être… Cela demande de repenser l’économie et la société, pour favoriser le progrès technique et le partage des richesses. (ou « Cela demande de repenser l’organisation de l’économie et de la société, pour favoriser le progrès technique, l’émancipation des travailleurs, les modes de gouvernance démocratique, et un partage des richesses qui profite à toute la population. »)


    Lien vers Congressus : Congressus : Session Janvier 2022 - Assemblée Permanente - Election 2022 - Affronter le défi économique

        Rapporteur : @npetitdemange
  • Paul_G
    le 09/01/2022 à 11:05

    Hello,

    Le texte est nickel pour moi. J’ai une préférence pour le maintien de la phrase « Cela demande de repenser l’économie et la société, pour favoriser le progrès technique et le partage des richesses ».

    Bon dimanche.

  • gwenlune
    le 09/01/2022 à 16:58

    Pour moi il manque quelque chose sur le changement climatique et le défi écologique. Je sais bien qu’on a un point exprès sur ce sujet, mais les problématiques écologiques ne peuvent être neutres sur le défi économique.

    Je propose de modifier la phrase :
    Cela demande de repenser l’économie et la société, pour favoriser le progrès technique et le partage des richesses tout en prenant en compte le défi environnemental.

  • Paul_G
    le 09/01/2022 à 22:23

    Oui c’est bien de faire ce rappel.

    Après, je ne sais pas comment s’articule la présentation des articles « défis ».
    Le défi environnemental fera peut-être suite au défi économique ?

  • AntoineArpege
    le 10/01/2022 à 07:54

    Plutôt d’accord pour intégrer brièvement (mais nettement) l’enjeu environnemental. Je proposerai un amendement qui l’aborde plus concrètement au fil du texte, plutôt qu’un mot en fin de texte (mais à défaut, cette solution conviendrait aussi)

  • sossalemaire
    le 12/01/2022 à 23:17

    D’accord également pour intégrer ici l’enjeu environnemental.

  • Bibo
    le 18/01/2022 à 17:16

    Quelques propositions de modifications ici en gras (quelques simplifications de formulation au début, une reformulation de la conclusion, qui reparlait de « favoriser le progrès technique » comme but en soit, alors que le texte semble plutôt orienter vers une convergence des progrès découlant de ce progrès technique) :

    Nos manières de vivre et de travailler sont aujourd’hui encore transformées par le numérique et l’automatisation. Nous ne sommes pourtant qu’au début d’une nouvelle révolution industrielle : les progrès scientifiques et techniques se multiplient, transforment l’économie et la société, en France et dans le monde.
    Les conséquences d’une telle révolution ne dépendent que de nous, de nos choix politiques : dans le système actuel, les progrès techniques renforcent les inégalités et donc l’instabilité. Les conservateurs de tous bords, en prétendant « sauvegarder l’emploi », n’offrent finalement aucune perspective. Ils nous condamnent à travailler toujours davantage, sans pour autant sauver notre modèle social.

    Pourtant, cette révolution peut être source de progrès et d’émancipation pour toute la société : moins de pénibilité, de travail contraint ; plus d’activités libres et de bien-être… Cela demande de repenser l’organisation de l’économie et de la société, pour que ces avancées sur le plan techniques soient accompagnées d’avancées pour l’émancipation des citoyens, pour le défi climatique, les modes de gouvernance démocratique et un partage des richesses qui profite à toute la population.

  • AntoineArpege
    le 19/01/2022 à 10:45

    Très d’accord pour tout ce qui simplifie le texte (et sur l’émancipation accolé au progrès).

    Pour le reste, je suis moins convaincu :

    • Dans l’idée de départ, « inégalités » et « instabilité » sont deux enjeux différents. La correction laisserait entendre que l’instabilité serait le seul produit des inégalités économiques. Alors que l’instabilité provient aussi directement du progrès technique qui, s’il n’est pas anticipé ni accompagné, peut déstabiliser des secteurs économiques (en mode « destruction créatrice » chaotique). Mais bon, si la correction proposée convainc, elle est très convenable aussi.

    • Je veux bien admettre que le progrès n’est pas un but en soit (encore que), et qu’il doit converger avec d’autres progrès qui en découlent. Mais la correction proposée appuie pas très nettement sur ce lien, pas plus en tout cas que le texte d’origine.

    • Pour ne pas trancher entre « travailleurs » et « citoyens », je brandis la carte « épicène », et propose de parler d’« émancipation » tout court. (Et hop, deux problèmes réglés).

    Je proposerais donc plutôt : « Cela demande de repenser l’organisation de l’économie et de la société, pour que le progrès technique favorise l’émancipation, le partage des richesses, et les modes de gouvernance démocratique, au bénéfice de toute la population et des objectifs environnementaux ».

  • Bibo
    le 19/01/2022 à 11:07
  • gwenlune
    0 avis - 0 argument - 1 source
  • Bibo - gregoiremarty, Aurifex
    0 avis - 0 argument - 1 source