Groupes convoqués
Assemblée Permanente
Type de réunion
Discussion et co-construction

Européennes : stratégie zéro euros

Thufir

Le Parti Pirate a décidé de concourir aux élections européennes en 2019. Si la mise en place d’une liste est un objectif atteignable, il ne dispose pas des ressources financières nécessaires pour mener cette campagne, même à minima. Le R39 constitue un minimum plancher pour espérer dépasser 1%. Il coûterait aux alentours de 400k€. Le Parti Pirate ne dispose pas de cette somme et n’a aucun moyen réaliste de la rassembler avant le scrutin.



Le Parti Pirate adopte une stratégie à zéro euro. Il présente une liste et fait l’impasse sur l’édition de bulletins, d’affiche et de profession de foi.

Arguments :

Le Parti Pirate pourra réfléchir à des façons originales de se servir des élections européennes sans perdre de l’énergie à courir après des sommes qu’il ne parviendra de toutes façons pas à rassembler : gain de temps et d’énergie. Possibilité notamment de se concentrer sur le clip de campagne qui est le principal bénéfice que nous pouvons tirer de cette élection.

Le Parti Pirate pourra concrètement alerter les citoyens sur les problèmes d’une “démocratie” dont le ticket d’entrée est le pognon. Et promouvoir le bulletin unique, comme partie d’une solution.

En tournant sa communication adroitement, le Parti Pirate aura un axe différenciant, parce que paradoxal mais susceptible d’attirer l’attention : “Parti Pirate, le parti pour lequel vous ne pourrez pas voter”. C’est casse gueule, certes, mais ça interpelle si derrière on est capables d’expliquer pourquoi c’est dommage.


0 argument pour

1 argument contre

  • farlistener
    le 06/11/2018 à 22:36

    Ne tient aucunement compte du travail de l'équipage Pilotage Européennes 2019, notamment le dernier CR

    2
    1

  • Aucun amendement proposé