Groupes convoqués
Assemblée Permanente
Type de réunion
Discussion et co-construction

Économie d'énergie- Logement

npetitdemange - Bibo, gregoiremarty

Après avoir voté sur la partie "production", il me semble important que le Parti Pirate se prononce sur la partie consommation de notre modèle énergétique.

Je propose donc plusieurs mesures qui ont pour objectif de viser une stabilisation ou une baisse de notre consommation énergétique. Certains appelleront cela de la sobriété, d'autres verront cela comme des contraintes. N'oublions pas que la France, lors de la COP21, s'est engagée à baisser ses émissions de CO2 de 40% d'ici 2030 et de 75 % d'ici 2050.

Le logement absorbe environ 40% de la consommation d'énergie du pays [1]. Les normes énergétiques actuelles permettent d'avoir des bâtiments bien isolés et donc peu énergivores. Augmenter les normes de construction ne semble donc pas une piste sérieuse, au contraire de l'isolation des logements anciens. En effet, l'isolation des logements anciens aurait un impact fort et assez rapide sur notre consommation d'énergie, dont une grande partie est émettrice de gaz à effet de serre (chaudière Fioul et Gaz).

[1]https://jancovici.com/changement-climatique/agir-collectivement/la-renovation-des-logements-anciens-enjeu-meconnu-de-la-lutte-contre-leffet-de-serre/



Proposition 1 : L'achat d'un logement ancien doit être conditionné à l'engagement par le nouveau propriétaire de la réalisation d'une isolation de qualité.

Proposition 2 : Tout projet de ravalement de façade (peinture, rénovation de façade, nettoyage) doit être lié à la mise en place, hors bâtiments classés, à un projet d'isolation par extérieur.

Proposition 3 : Interdire la mise en place de radiateur électrique lors de la construction de nouveau logement. Imposer au propriétaire le changement des radiateurs électriques par un autre système de chauffage lors d'un changement de locataire.

Les propositions ci-dessus peuvent être financées par la mise en place de prêts bonifiés par l'Etat, proposés par les banques. L'objectif étant que le remboursement du prêt soit moins cher au nouveau propriétaire que le prix de l'énergie économisée.


0 argument pour

2 arguments contre

  • peshane
    le 10/12/2019 à 23:42
    • il faudrait des critères plus précis que "anciens logements"
    • quid des aides au financement en fonction des ressources ?
    • les radiateurs électriques aux normes actuelle ont-ils de mauvais rendements ?
  • Der Siebte Schatten
    le 14/12/2019 à 21:08

    Je pense que par "radiateur électrique" est sous-entendu les petits radiateurs portatifs qui sont d'immenses gouffres énergétiques (et souvent dangereux d'ailleurs, à cause de la puissance requise et de la très forte chaleur émise, risque d'incendie).

  • Der Siebte Schatten
    le 14/12/2019 à 21:16

    Le fond me plaît, c'est effectivement un gros effort à faire au niveau des économies d'énergie, par contre la forme a peu de chances de plaire. D'une manière générale, je suis plus favorable à l'encouragement progressif (bonus d'abord, malus ensuite) plutôt que l'obligation sèche qui fait sentir aux gens que l'État leur "tord le bras" une fois de plus.

    • Plutôt qu'un critère d'ancienneté, un critère d'efficience énergétique (il existe déjà et même certains logements assez récents ont un indice très mauvais)
    • Reporter la responsabilité aux futurs acheteurs me paraît assez "moche", cela va décourager l'accès à la propriété. Aussi, quid des logements loués ?
    • Prévoir des aides pour les loyers à revenus modeste
    • Proposition 2 : Même pour les logements bien isolés ? Pour les copropriétés gérés par des syndics, de telles obligations vont être un enfer pour les copropriétaires.
    • Inclure aussi une proposition pour faire évoluer le mode de chauffage (pour en finir avec les vielles chaudières au fioul qui ont un rendement misérable)
    1

  • Aucun amendement proposé